Francenanorecif

Bac a La Loupe N°10 : Elodie

Ce premier Bac à la loupe de l'année à paraître est un peu anachrone avec les bacs déjà parus.

D'abords, c'est un nano, cela faisait longtemps que nous n'en avions acroché un dans nos spotlights! Ce qui veut dire populations réduites et techniques réduites. Il en faut pour tous les gouts.

Et puis, chose qui change: c'est un bac de fille, qui a clairement dans la tête ce qu'est un bac de nana! Et puis c'est le bac de quelqu'un qui a déserté FNR.

Mais il n'empêche que ses propos et son approche sont très fnriennes. Personnellement, cela fait plaisir d'entendre dans la bouche d'une autre personne les mots qu'on a dans sa tête.

Alors, je vous emmène rencontrer Elodie, son bac et son histoire. Une petite pointe d'accent de soleil pendant ces journées d'hiver froides.

 

vue globale

 

Bonjour, je m’appelle Elodie. J’ai 34 ans. Je suis mariée et maman d’une petite (prénom),

Et j’habite près de Marseille. (Note : et au téléphone,  c’est un joli assent que j’ennnteng!) Et j’ai un bac marin depuis l’age de 30 ans.

 

  De quel modèle s’agit il ?

 Le bac est un blenny, donc 80 litres brut, soit 65 litres net. Il n’y a pas de bac technique. C’est la configuration d’origine qui a été gardée à l’arrière du bac avec un écumeur et une pompe de circulation.

L’écumeur d’origine a lâché au bout de deux ans, je l’ai remplacé par un Tunze 9004 qui rentre pile poil. Ma tante possède elle aussi un Blenny et a gardé l’écumeur d’origine. Je trouve que mon bac se porte visuellement mieux alors que dans le sien, il y a des petits trucs qui ne vont pas régulièrement.

J’ai gardé la pompe d’origine, le chauffage est un 75 Watt je crois.

Pour ton osmolation ?

 J’utilise un Osmolateur Tunze à simple capteur à flotteur.

 Pour ton eau, comment fais tu ?

 Dans les premiers mois du bac, j'ai testé l'eau osmosée en animalerie. Mais ayant une confiance toute relative en la qualité de cette eau (je n'avais pas trop de tests à l'époque), j'ai utilisé de l'eau en bouteille (pas n'importe laquelle, une marque recommandée sur FNR par Bruno! De l'Ondine).

Ensuite j'ai déménagé, (premier déménagement du bac!) et ne trouvant plus cette eau de source, je suis passée à la cristalline (1 pack de 9l =1 changement d'eau).

C'était bien pratique.

Mais la gestion de la place et la contrainte d'aller acheter de nombreux packs d'eau devenait pesant.

J'ai donc décidé d'essayer l'eau de mer naturelle. Le stockage de 2 bidons de 20 litres était plus simple pour moi. Je choisissais les conditions :  plusieurs jours après

technique

les pluies et en faisant attention, mais je crois qu’il faut la prendre plus au large. Mais là encore, le manque de place m'a un peu dérangée. Et il aurait fallu que je la brasse et la chauffe aussi pendant le stockage pour garder tout le bénéfice apporté par l'eau naturelle.

C'est donc par facilité que j'ai décidé d'essayer l'eau du robinet. Pas de soucis de stockage, de rapprovisionnement!

Depuis plus d'un an, mon bac tourne avec de l'eau du robinet et tout va bien.

 

Pour le sel, j’utilise du Red Sea Coral Pro que je dose à 37  grammes par litre. Le densimètre que j’utilise est à aiguille et ma densité varie entre 1024 et 1025.

Au début je changeais 1 fois par semaine et puis par manque de temps, j’ai laissé le bac faire tout seul et  je suis passé à un intervalle de trois semaines et je change 9 litres. En fait j’interviens si je vois quelque chose d’anormal ou un changement dans les couleurs et la transparence de l’eau.

De la même manière, je ne fais pas d’ajouts, les changements d’eau suffisent. De toute façon, mon but n’est pas la recherche de la pousse.

Pour l’éclairage ?

 J’ai rapidement changé les 3 spots leds d’origine et ai racheté la Tezla Giesmann de Bruno (Nono1850) qui fait 66 watt. Tout le monde a la razor mais je la trouve trop violette.

J’éclaire 10 heures par jour avec une aube et un coucher. Les blancs sont règlés entre 70 et 80%, les bleus sont à fond.

Et au niveau de ton vivant ?

En ce qui concerne les coraux, j’ai une population mixte de LPS, de SPS et de mous. J’ai peu d’Acropora, deux ou trois, différents Montipora, du calendrum, de l’histrix. Je préfère les Montipora en fait.

SPSLPS

Au niveau des poissons, j’ai d’origine 1 histrio, 1 hexataenia et 1 fridmani. J’ai récupéré un ocellaris de l’ancien bac de mon mari. Il vivait dans des Euphyllia. Quand mon mari a vendu son bac, les Euphyllia sont parties mais les acquéreurs avaient déjà des clowns, donc je l’ai gardé. J’ai mis deux ou trois têtes d’Euphyllia et il s’y est installé.

J’avais déjà eu des occelaris mais ils avaient sauté.

Tout ce petit monde vit très bien ensemble, tout en étant très différent.

Au niveau des invertébrés, il me reste une seule debellius et un Strombus qui nettoie très efficacement mon sable.

J’ai environ un centimètre de sable, du Bora Bora.

En fait, pour les petites pièces coraux, il y a un deuxième bac dans la cuisine. C’est un 15 litres qui était un ancien bac d’eau douce. A cette époque, je n’ai plus le temps d’élaguer les plantes et je l’ai converti en marin. Il est équipé de manière très simple : un simple filtre cascade, une nano corallia pour le brassage, l’éclairage est un Enano cherry 18 watt. Quand je fais un changement d’eau dans le grand bac, je prévois 1 ou 2  litres supplémentaires. Il abrite une porcelaine, une alpheus et un okinawae. La popluation de coraux est essentiellement constituée de petits fragments : Caulastrea, Zoanthus et  Montipora.

Comme l’éclairage est différent, le rendu des couleurs l’est obligatoirement et le corail reste là où il rend le mieux. Mais cela ne se passe pas aussi bien que dans le Blenny.

 

Tu as parlé de ton mari qui avait un bac ?

Oui. Il a eu un bac qu’il a arrêté par manque de temps et vendu. Depuis, il aide. Il jette un œil si quelque chose ne va pas. Il m’accompagne dans les animaleries, voire propose d’y aller. Et les aquariums ne sont pas source de tensions chez nous.

 

Cela va jusqu’à quel point : c’est votre bac ou ton bac ?

 C’est mon bac. C’est moi qui en ai la responsabilité.

Comment es tu venue à l’aquariophilie ? Tu as parlé de ta tante.

En fait, c’est par elle que j’y suis venue. Elle a toujours eu des aquariums. Elle est passée de l’eau douce au marin. Elle a un blenny avec le matériel d’origine, ce qui permet de voir que tout ne marche pas aussi bien que dans mon bac.

 

A un moment, j’ai eu un peu d’argent. Mon mari m’a poussée. Je me suis documentée sur les Plug & Play. Je suis tombée à l’époque sur le bac de Bruno (Nono1340) que j’ai trouvé trop beau et c’est ce qui m’a donné envie, parce que j’en parle dès mon premier message sur FNR.

 

A l’époque, quelles étaient tes attentes ?

Je ne me suis pas projetée. Je voulais quelque chose qui soit beau comme le bac de Bruno, qui s’intégrait dans mon décor, qui soit beau et maintenir quelques espèces.

Tu parles d’intégration dans ton intérieur ?

 

Oui, pour moi c’est un élément de couleur. C’est une présence lumineuse très forte. Quand nous avons déménagé, nous avons intégré la réflexion sur l’emplacement du bac dans la réflexion sur l’organisation de l’espace. Clairement on ne l’a pas mis là où il restait de la place. C’est la première source de lumière que l’on voit quand on passe la porte. On le voit de la cuisine et du salon. Ce n’est pas le point central d’attention mais autant bien faire pour le mettre en valeur. On passe toujours autour et sa petite taille fait qu’il n’accapare pas l’attention même si c’est une source lumineuse importante et permanente dans la maison.

Quand les visiteurs viennent à la maison, c’est vers lui qu’ils vont immédiatement.

Et leurs réactions ?

 

Ils sont étonnés de voir cette vie, ces couleurs et cette diversité. De voir quatre poissons et une crevette d’une manière dont ils n’ont pas l’habitude.

Et ta petite fille ?

Le bac fait partie de la maison pour elle. Elle le regarde. Elle veut donner à manger. C’est très bien comme moyen pour apprendre l’existence de la vie marine.

Tu parles aussi de déménagement. Quelles leçons en tires tu ?

Oui, il y a eu un premier déménagement au bout de 6 mois de vie du bac il y a deux ans. Je vais re-déménager ce bac. Je sais que c’est une affaire de patience pour le préparer. Qu’il faut beaucoup de sacs et de contenants. Et beaucoup d’eau neuve prête à l’emploi à l’arrivée. Mais c’est vrai que chaque changement est une nouvelle donne pour le bac.

Tu as un bac. Ton mari a eu un bac en même temps. Est ce que pour toi, il y a une différence entre un bac de mec et un bac de fille?

Oui. Les mecs recherchent la pousse et la technique. Ils passent vite à de gros volumes. Les filles sont plus intéressées par les couleurs, vont moins chercher la pousse. Elles vont être plus dans les mous, les zoanthus. Les bacs vont moins être des usines à gaz. Les filles que je connais sont passées à plus grand mais elles sont moins dans le technique. Moins dans la recherche du corail compliqué qui nécessite d’être au top. La technique, il faut en avoir mais pas trop.

Moi par exemple, si je vois un changement de couleur dans un acro, je ne vais pas chercher à voir ce qu’il ne va pas, à faire des ajouts, à faire des changements techniques.

Cela fait longtemps que tu es sur FNR ?

J’y suis depuis que j’ai commencé. Ca a été mon premier forum. Je fréquente aussi un petit forum local : Aquariophilie Marine. Cela m’a permis de me créer un vrai réseau social local. J’y suis moins active mais j’ai le numéro des personnes avec qui j’ai lié connaissance et avec qui j’ai créé un vrai groupe.

A côté de cela, tu fais aussi partie de ces Fnriens qui ne postent plus. Tu peux nous en parler ?

En fait, c’est majoritairement dû à la lourdeur du téléchargement chez les hébergeurs. Le téléchargement est pénalisant quand on manque de temps. Je trouve qu’on poste plus facilement sur Facebook et cela permet de créer des réseau sociaux.

Y a t il une différence entre ce qu’on peut dire sur un forum et sur Facebook ?

Oui. Cela va être des problèmes ponctuels, des échanges de photos et des conseils.

Mais si il y a un problème sérieux qui demande de la réflexion et du temps ?

Alors, je poste sur un forum.

Quels ont été les souçis que tu as rencontrés ?

Une fois, j'ai introduit une bouture (achetée à une bourse) qui avait de la bryopsis. Je ne l'avais pas vu ! Il n'y avait que quelques brins. Et biensur la première fois que l'on voit une algue que l'on ne connaît pas, on s'inquiète! Et j'ai bien fait...après l'identification de la bryopsis, j'ai sorti le support du bac, décollé les zoanthus du support (je n'allais pas jeter mes zoanthus ikea...ça m'aurait trop fait mal au cœur!), jeté le support et recollé les zozos sur un support propre (c'est la qu'une pince à épiler est pratique pour tout nettoyer).

J'ai eu de la chance qu'aucun brin de bryopsis ne se soit envolé et ne se propagé dans le bac!

Ce petit épisode a quelque peu été stressant car on n'est jamais certain d'avoir tout éliminé et la bryopsis peut réapparaît bien plus tard.

J'ai aussi eu un court épisode de cyano. Rapidement identifiée (toujours grâce à l'aide des forumeurs de FNR!), j'ai stoppé sa progression grâce au Mycosidol. En 3 jours, plus rien!

C'est certain que l'utilisation de ce produit agit sur la conséquence et non la cause, mais n'ayant pas réussi à trouver l'origine de ce problème d'apparition de cyano, j'ai utilisé ce produit sans crainte car je n'avais trouvé que des avis positifs sur le mycosidol sur internet!

Il y a une chose que je n'ai pas compris à un certain moment dans mon bac...

J'avais plusieurs ricordea et ceux-ci ce sont mis à régresser jusqu'à disparaître, sans que je puisse les sauver et sans connaître l'origine de leur mort.

On m'a évoqué une eau trop propre (mais je ne pense pas), un problème du à l'éclairage...je ne le sais toujours pas à ce jour. Il faudrait que j'introduise à nouveau un ricordea pour voir! Mais en ce moment, je suis adepte des zoanthus!

Et maintenant, quand tu regardes en arrière ?

Je suis très contente du résultat. J’ai plus de connaissances, je connais des noms scientifiques et les gens qui n’y connaissent rien me prennent pour une extra-terrestre. Ca a été l’occasion de beaucoup d’échanges avec des passionnés. Cela permet de croiser des gens que tu n’aurais jamais croisés si il n’y avait pas eu cette passion. Des gens de tout age. Mais plus de mecs que de filles !

Ton poste de bac jour après jour fait 170 pages…

Oui, et quand quelqu’un me dit qu’il a lu toutes mes 170 pages, je suis surprise. Je suis surprise. J’ai fait pareil quand j’ai commencé et c’est important. C’est marrant et flatteur. Je me rends compte que j’ai atteint le niveau des autres quand j’ai commencé.

J’ai eu un garçon qui est venu à la maison et qui m’a dit qu’il avait du mal à croire qu’il voyait en vrai mon bac ! Ca fait bizarre cette célébrité, c’est flatteur.

Et tu sais que FNR ce n’est pas seulement la France, mais aussi une grosse communauté étrangère : des Belges, des Suisses et ailleurs aux Etats Unis et au Canada. Donc que des gens vraiment loin connaissent aussi ton bac et t’ont suivie.

Et tu te dis quoi ?

Que ca y est que je peux être utile à  des débutants. De montrer qu’on peut faire petit de manière durable.

Maintenant, tu fais quoi comme projets?

Je n’ai pas envie de me prendre la tête. Peut être me spécialiser dans les zoanthus. Je n’ai pas envie d’une contrainte. Je veux approfondir le côté aider les gens à se lancer en leur montrant un bac sans prétention.

Zoanthus 1Zoanthus 2

 

Messagerie privée

Vous n´êtes pas identifié(e).

Connexion

T'es qui toi ?

  • vers_2
  • Catégorie: Vers