Francenanorecif

Vers : vers spaghetti

Nom Scientifique

Voir

Famille

Terebellidae

Nom Commun

Vers spaghetti

Nom Anglais

Spaghetti worms (confused with Vermicelli/hairy worms)

Description

Bien qu'appartenant à la classe des Polychaete ( littéralement "nombreuses soies"), les vers spaghetti ne présentent que peu de ce caractère pileux. Leur mode de vie sessile dans le fourreau qu'ils secrètent ne leur permet que de courts déplacements d'avant en arrière. Cette faible mobilité a abouti à l'atrophie de la paire d'appendices latéraux ( les parapodes) qui orne chaque segment ainsi que des soies qu'ils portent, jusqu'à les rendre presque inexistants. Le corps, segmenté comme chez tous les annelidés, peut être divisé en trois régionsla tête, le thorax et l'abdomen. A l'extrémité antérieure du corps se trouvent de nombreux et fins tentacules de couleur blanchâtre à rosé qui permettent à l'animal de se nourrir sans quitter son fourreau. ne sortant que très rarement de leur cavité, ce sont ces nombreux tentacules fouillant le substrat aux alentours qui trahissent la présence de ces vers dans le bac. Deux à quatre paires de branchies rouges à l'aspect buissonnant dominent également la région céphalique de l'animal. On les observera qu'en de rares occasions car elles se situent juste en dessous de l'ouverture du tube lorsque l'animal étend ses tentacules pour se nourrir. La tête est donc la région qui assure les fonctions alimentaires et respiratoires. Le thorax, quant à lui, sert surtout à la mobilité dans le tube, et la digestion de la nourriture s'effectue dans l'abdomen.

Descriptif écologique

Vit habituellement dans un fourreau qu'il secrète dans le substrat ( roche, sédiments, sable ).

Taille Maximale

Les Terebellidae rencontrés en aquarium ne dépasseront pas 5 à 8 cm pour le corps er environ 30 cm pour les les tentacules des plus gros spécimens.Les

Rareté

Communs en milieu naturel, ils arrivent régulièrement via les pierres vivantes et les coraux.

Comportement

Immobile, seuls les tentacules se meuvent autour du vers à la recherche de nourriture sur le substrat. Leur régime détritivore les rend plutôt bénéfiques pour l'aquarium.

Difficultés

Aucune

Conseils

De très nombreuses espèces existent dans la famille des Terebellidae. Pour plus de précisions, vous pouvez vous référer aux sites proposant une classification des espèces tels que par exemple WORM ( http://www.marinespecies.org/aphia.php?p=taxdetails&id=982) ADW ( http://animaldiversity.ummz.umich.edu/site/accounts/classification/Terebellidae.htm#Terebellidae ) En cas d'irritation véritablement gênante sur les Anthozoaires, il est possible de retirer relativement aisément les vers concernés grâce à une pince à épiler. Une autre solution, plus radicale, consiste à condamner l'entrée du tube avec de la colle forte ou de la pâte epoxy. Ne pas confondre avec la famille des Spionidae et des Chaetopteridae ( notamment le genre Phyllochaetopterus, particulièrement communs dans nos bacs), ou encore avec la famille des Cirratulidae ( Hair worms, Thread worms). Ces familles de Polychaete présentent également des tentacules d'apparence parfois similaire, mais n'ont à voir avec les Terebellidae. Les erreurs sont communes parmi les aquariophiles et sont souvent dues à l'utilisation erronée et abusive des seuls noms vernaculaires. CLes

Aire de répartition

Mers et océans du monde entier

Incompatibilités

Les mouvements incessants des tentacules sur le substrat aux alentours peuvent perturber l'épanouissement des polypes de coraux et des zoanthaires notamment. Le stress occasionné par cette irritation peut, dans les cas extrêmes, tuer les polypes en question.

Volume minimum du bac

Aucun

Vers : Nereis sp. et Eurythoe sp.

Photo

Nom Scientifique

Nereis, Eurythoe sp.

Famille

Nereides - polychetes

Nom Commun

Polychete, ver de feu

Nom Anglais

Fire Worm

Description

Ver applati avec des soies rosâtres de part et d'autre du corps qui est blanc rosé à bleuâtre suivant la taille de l'animal.

Descriptif écologique

Roches, vases, sables

Taille Maximale

Une bonne vingtaine de centimètres

Rareté

Très commun à très abondant

Comportement

Ce ver se cache dans tous les interstices possibles, il apparait lors des nourrissages et à la faveur de la nuit. Il s'agit d'un détritivore très efficace, se nourrissant de tous les reliefs de nourriture et des cadavres. Il peut parfois attaquer les animaux mourrants.

Difficultés

Aucune

Reproduction

Peut se reproduire par scissiparité ou aussi sexuellement (dans ce cas une petite partie du ver frétillante monte en surface à l'extinction de la lumière

Conseils

Ne pas saisir cet animal sans protection car les soies peuvent pénétrer l'épiderme et occasionner des infections. Crédit photohttp://www.flickr.com/photos/kactusficus

Aire de répartition

Toutes les mers suivant les espèces

Incompatibilités

Inconnues. Il pourrait être un prédateur en cas de fâmine.

Volume minimum du bac

Présent dans tous les bacs, arrive avec les pierres vivantes en passager clandestin

Vers :Peanut worms

Nom Scientifique

5 Genres existent.-Siphonosoma sp., Sipunculus sp. et Xenosiphon sp. regroupent tout trois de nombreuses espèces.-Les deux derniers genres sont monotypiquesPhascolopsis (espècegouldi) et Siphonomecus (espècemulticinctus). Du fait de leur répartition géographique on ne les rencontrera pas dans nos aquariums.

Famille

Sipunculidae

Nom Commun

Peanut worm (Ver cacahuète), Sipunculidé

Nom Anglais

Peanut worm

Description

La particularité de cette famille est que malgré leur aspect de vers, ils seraient plutôt apparentés aux mollusques. Leur statut n'est pas encore déterminé dans le monde scientifique.La partie antérieur du corps est tubulaire et plus fine que la partie postérieure. Elle peut s'étendre et se rétracter par invagination (comme le doit d'un gant que l'on retournerais vers l'intérieur). C'est pour cette raison que l'on appelle la partie antérieure du ver « introvert » en anglais, ou « proboscis ».Cette action est rendu possible grâce à la contraction d'une à deux paires muscles rétracteurs, antagoniste à la musculature du reste du corps, et qui s'étendent sur tout le long de l'animalde la bouche jusqu'à l'extrémité opposée.La partie postérieure, plus grosse, est à l'origine du nom commun anglais (peanut worms) du fait de son aspect une fois l'introvert entièrement rétracté« peanut » = cacahuète.Cette partie du corps est couverte d'un épais tégument, un cuticule (couche non-vivante essentiellement constituée de protéines). Ce cuticule présente souvent des patrons particuliers ou excroissances en forme de crochets ou de bulbes qui servent à l'identification de l'espèce.La partie postérieure reste à l'abri au sein de la cavité où elle se trouve tandis que l'introvert, portant la bouche qu'entoure un anneau de tentacules, se déplace au alentour et sert donc à la recherche, à la préhension et à l'ingestion de la nourriture.Ces vers ne sont pas segmentés, ont un aspect lisse et sont généralement de couleur brun à crème ou blanchâtre, souvent striés de noir au niveau de l'introvert.Étant par ailleurs dépourvus d'appareil respiratoire, les échanges gazeux se font via l'épiderme, notamment au niveau des tentacules buccaux, et l'oxygène est diffusé dans le corps par le biais de pigments d'un pâle rouge-orangé qui circulent dans les fluides emplissant la cavité interne (cavité cœlomique).L'anus se trouve au niveau de la jonction entre les parties antérieure et postérieure.

Descriptif écologique

Inféodé aux substrats rocheux ou sédimentaires. Ceux que l'on rencontrera en aquarium, importés avec les pierres vivantes, vivent exclusivement dans les roches calcaires qu'ils dissolvent et creusent pour s'y établir de façon permanente.

Taille Maximale

Une petite dizaine de centimètres en général pour les espèce rencontrées en aquarium.

Rareté

Très couramment importé avec les pierres vivantes.

Comportement

Détritivore de mœurs plutôt nocturne, on pourra l'observer occasionnellement alors qu'il se nourris, mais il restera un occupant très discret dans l'aquarium. Même s'il est capable de se déplacer, il restera le plus souvent dans la même cavité tout au long de sa vie.Restera souvent longtemps inaperçu avant qu'on ne le trouve par hasard.

Maintenance

Volume minimal du bacAucun

Reproduction

Espèce gonochoriques, les gamètes sont éjectés dans la colonne d'eau où à lieu la fécondation qui donne naissance à des larves pélagiques.La reproduction peut aussi être asexuée par fission, surtout chez les espèces tropicales que l'on peu observer dans nos aquarium.

Conseils

Voilà bien un animal qu'il vaut mieux laisser tranquille plutôt que d'essayer d'en prendre soin. Il ne s'en porteras que mieux! Ils ont cependant de plus grandes chances de survie dans un aquarium abondamment nourris...ce qui n'est pas toujours le cas dans un aquarium récifal.On peu les observer la nuit, une à deux heures après l'extinction des feux, grâce à une lampe torche dont on règlera le faisceau au plus fin possible et diffusant une lumière de couleur rouge de préférence.

Aire de répartition

Monde entier, avec des spécificité selon les GenresPhascolopsis gouldi est endémique du Nord-est des USA, Siphonomecus multicinctus est endémique des côtes de Floride, Siphonosoma sp. et et Xenosiphon sp. vivent dans les Mers et Océans tropicaux et Sipunculus sp. peut être rencontré dans le monde entier.

Incompatibilités

Aucune agressivité envers les autres animaux, il peuvent toutefois être victimes de prédateurs des vers comme certains crustacés, gastéropodes ou poissons.

Messagerie privée

Vous n´êtes pas identifié(e).

Connexion

T'es qui toi ?