Francenanorecif

Eponges : Sycon sp.

Nom Scientifique

Sycon sp., Scypha sp., leuconia sp., Grantia sp., Leucilla sp. et Leucandra sp.

Famille

Sycettidés, Leuconiidés

Nom Commun

Sycon

Nom Anglais

Scyphia sponge, Ciliated sponge, Pineapple sponge

Description

Eponges de forme ovoïde et de couleur beige à crème, classées dans les éponges calcaire, les sycons sont pourvus à leur extrémité d'un orifice (l'oscule) souvent munie de « cils » calcaires. Sycon est le nom vernaculaire employé pour les éponges correspondant à cette description générale, mais de nombreuses autres espèces d'éponges calcaires se ressemblent fortement et sont donc assimilées façon inappropriée. Identifier les espèces, même au sein du genre Sycon est une affaire de spécialistes qui, eux-mêmes peinent parfois à la tâche…..

Descriptif écologique

De la zone d'estran jusqu'à 200 mètres de profondeur, vit sur les substrats rocheux avec une préférence pour les surplombs et les tombants en pente raide.

Taille Maximale

Les plus grandes espèces mesurent 5 cm de long et exceptionnellement jusque 30 cm. Le plus souvent les espèces rencontrées en aquarium dépasseront difficilement le centimètre.

Rareté

Très communes

Comportement

Très discrets, les Sycons se développeront très bien dans toutes les zones bien brassées de l'aquarium à partir de quelques semaines après son lancement, que ce soit derrière les pierres vivantes ou dans le corps de l'écumeur par exemple. Ils se nourrissent en filtrant l'eau via la surface externe (ostioles) pour en retirer micro-particules, bactéries phyto et zooplanctons. L'eau est ensuite rejetée par l'oscule.

Risques

Aucun. Les prédateurs des éponges sont majoritairement des poissons (anges en particulier) et des limaces, intenables en aquarium.

Difficultés

Aucune, la plupart de ces animaux se complairaient presque particulièrement dans des eaux de qualité médiocre.

Reproduction

Asexuée par bourgeonnement ou fragmentation (« bouturage ») ou sexuée avec émission de gamètes en pleine eau. Les éponges sont hermaphrodites mais émettent sperme et ovule séparément avec un décalage temporel. Les larves évoluent en pleine eau avant de se fixer pour la métamorphose.

Conseils

Qui dit éponge calcaire dit besoin de calcium tout comme les coraux.

Volume minimum du bac

Aucun

Foraminifères : Homotrema rubrum

Photo

Nom Scientifique

Homotrema rubrum

Famille

Homotrematés

Nom Commun

Foraminifère

Nom Anglais

Forams, Foraminifera

Description

Apparues il y a environ 500 millions d'années (Cambrien), les foraminifères sont considérés comme n'appartenant véritablement ni au règne végétal ni au règne animal. Tout de même proche de ce dernier, ils ont été classés parmi les protozoaires. Il sont constitués d'un test calcaire poreux du fait de la présence de nombreuses chambres communicantes. C'est l'adjonction de nouvelles chambres qui fait grandir la structure. Homotrema rubrum est sessile et encroutant. Il vit sur des surfaces dures telles que la roche, des coquilles vides de gastéropodes ou de bivalves. Il ressort particulièrement bien sur son support grâce à sa couleur allant du rose-orangé au rouge éclatant, due à la décomposition de pigments provenant d'endosymbiontes végétaux. Une fois morts, ils ternissent jusqu'à devenir blancs, mais certaines espèces apparentées peuvent aussi être blanchâtres. Bien que leur forme puisse varier selon les conditions environnementales et le stade de développement, elle n'est pas sans rappeler celle d'un petit corail branchu tel que Seriatopora histrix. Ces foraminifères sont d'ailleurs souvent confondus avec de jeunes pieds de coraux durs, d'hydrocoraux (coraux de feu) ou avec des éponges. De fins filaments ou épines (les rhizopodia) s'étendent à partir des pointes et servent à capter les éléments en suspensionn dans l'eau (agrégats bactériens, particules organiques et micro-organismes) pour se nourrir.

Descriptif écologique

Vit dans les récifs et dans les grottesContrairement à la plupart des foraminifères qui vivent librement dans la colonne d'eau ou sur un substrat, Homotrema rubrum est sessile. Il vit dans les zones faiblement éclairées des anfractuosités rocheuses.

Taille Maximale

Généralement pas plus de 3 à 8 mm

Rareté

Très commun, arrive fixé aux pierres vivantes, branches mortes de coraux ou coquilles.

Comportement

Filtreur sessile

Difficultés

Aucune

Reproduction

La reproduction asexuées est possible en aquarium dans de bonnes conditions, parfois même rapide.

Conseils

Respecter la polarité des pierres vivantes n'est pas toujours possible, et d'utilité parfois contestée. Mais c'est pourtant souvent afin de conserver le maximum des êtres vivants arrivés avec les pierres.Homotrema rubrum en est un bon exemple car il ne supportera pas d'être placé sous les éclairages directs et intenses de nos bacs récifaux. Crédit photoshttp://www.flickr.com/photos/kactusficus/

Aire de répartition

Circumtropicale

Incompatibilités

Aucune

Volume minimum du bac

Aucune

Messagerie privée

Vous n´êtes pas identifié(e).

Connexion

T'es qui toi ?