Francenanorecif

Tubastrea

 

Nom Scientifique

Tubastrea faulkneri

Nom Commun

Tubastrea

Nom Anglais

Orange cup coral or Sun coral

Famille

Dendrophylliidae

Description

Ce corail en demisphère est constitué de corallites tubulaires. De couleur orange, ces polypes sont jaunes avec une bouche orangée.

Taille Maximale

15 cm

Origine

Caraïbes, Mer rouge, océan Indo-Pacifique.

Rareté

on arrive à le trouver en magasin.

Descriptif écologique

Corail non symbiotique car ne se nourrit pas de lumière, il est impératif de le nourrir très régulièrement (mysis, crevettes, artémias, oeufs de homard, moules, etc...). Corail qui s'ouvre de préférence la nuit, on peut toutefois l'habitué à s'ouvrir en journée en lui donnant à manger à heure fixe.

Risques

Ce corail n'est pas agressif.

Maintenance

Afin d'être sûr qu'il mange, il convient de surveiller les poissons et crevettes qui viennent lui voler sa nourriture. On peut fabriquer une cloche afin qu'il puisse manger tranquillement.

Difficultés

Corail difficile à maintenir dans le temps de par sa contrainte à nourrir, mais possible.

Reproduction

Déjà observée en aquarium.

Conseil

Quand vous donnez à manger aux poissons, attendez une dizaine de minutes pour que le polypes du tubastrea soient ouverts et être nourris à leur tour.

Aire de Répartition

Corail à placer en bas, pas trop brassé et pas trop ensoleillé.

Volume Minimum du bac

150 L

Fungia

Photo

Famille

Fungiidae

Description

Polype discoïde, il dispose d'une bouche centrale.Plat ou bombé, son diamètre maximum peut atteindre 15 à 30 cm.I l peut être très coloré suivant les spécimens (brun, orange, rose, vert…) Le corps du corail est strié de septes dentelés, très visibles et colorés et de nombreux tentacules permettent d'attraper les proies.

Maintenance

- Il lui faut les paramètres stables d'un récif (au moins 400 de CA, 1200 de MG, 7/8 de KH)- Il doit être placé plutôt au fond de la cuve sur le sable ou éventuellement sur une pierre vivante plate.- C'est un corail qui trouvera sa place au centre du récif bien éclairé (HQI ou T5, le ratio de 1 W/L étant tout à fait suffisant)- En ce qui concerne la nourriture, comme beaucoup de coraux photosynthétiques, le rôle de la lumière est important et les zooxanthelles peuvent suffire.Cela dit, il peut aussi se nourrirde fèces des poissons, de plancton, y compris de grosses proies (artémias, mysis, morceaux de moule…) et même de granulés. Nourrir son Fungia est toujours un spectacle fascinant. Grâce à ses tentacules, il remonte les proies jusqu'à sa bouche qui s'ouvre avec délectation - Pour le brassage, de forts courants peuvent le perturber. Un brassage doux avec des courants contraires semble idéal.Lorsqu'il est gêné, il se déplace sur de faibles distances lors du gonflement de ses tissus. C'est un phénomène nocturne impressionnantcomme le montre le cliché suivant

Reproduction

Ce corail peut se reproduire de plusieurs manières.Un fungia profondément blessé fabrique des clones. En fait la colonie mère mourante développe des polypes sœurs (anthocauli) et on assiste à un véritable bourgeonnement du corail.Il peut aussi se reproduire de façon sexuée ou encore par scissiparité comme le montre la photographie suivante où on aperçoit deux bouches

Messagerie privée

Vous n´êtes pas identifié(e).

Connexion

T'es qui toi ?